guyaderoaxaca715

 

 

 

Transmission : Salut à la commune d'Oaxaca

pendant l'hommage à Lucien Bonnafé
organisé par l'association Les Temps Mêlés

 

Que reste-t-il de Bonnafé chez ceux qui d'une façon ou d'une autre l'ont accompagné ?

Pour explorer les fils reliant l'hier à l'aujourd'hui, nous avons rencontré un infirmier chauffeur, un philosophe darwiniste, une héritière psychanalyste, un regard complice s'enracinant dans l'enfance, un autre philosophe mais psychanalyste et une passeuse de la parole poétique en milieu psychiatrique.

Nous sommes allés voir

Roger Ferreri, qui, pendant 14 ans, a réparé l'ordinateur de Lucien Bonnafé. Comme ils étaient tous les deux psychiatres, on peut penser qu'ils ont échangé des tuyaux.

Yves Gigou parce qu'il préparait un CD pour les CEMEA sur Bonnafé. Il l'avait souvent accompagné dans ses conférences.

Patrick Tort parce qu'il avait participé à la publication du livre sur l'eugéniste Alexis Carrel. Il s'était retrouvé politiquement avec Bonnafé autour de la revue M.

Marie Bonnafé, la grande incitatrice à travailler sur son père. Elle a la responsabilité de l'héritage scientifique et intellectuel de Bonnafé.

Marianne Leroy, qui a pu discuter avec Bonnafé à tous les moments importants de sa vie.

Frank Chaumon, qui tutoie cette pensée pour peu que penser ne soit pas autre chose qu'une réelle protestation.

Fatima Doukhan, qui nous a fait renconter Lucien Bonnafé. Elle est une infatigable porteuse de cette pensée.

 

 

 

 

 

 

 

 


 


 

 

 

 

lien permanent


Site généré avec LoGz(B) 2005 by Loz http://www.logz.org, Copyleft Licence Art Libre | site map
nombre de requêtes 11