Un débat : Sur la ligne de Front

 

Un des textes importants de Lucien Bonnafé s'adressaient aux infirmiers et portaient sur les techniques d'observation.
Tu m’as souvent raconté qu’avec Daumezon ce premier article n’était là que pour mieux préparer les lecteurs de VTS au choc que la conférence prononcée par toi au stage de Joinville en septembre 1954, devait déclencher, en effet ce texte publié dans le N° 3 d’avril/mai 1955 reste pour certains d’entre nous fondateur des pratiques d’aujourd’hui.
Le titre est : « Les techniques d’observation » ; il commence ainsi : « Le gardien de fous de jadis est en train de devenir un infirmier hautement spécialisé. Son rôle de surveillance s’est effacé aujourd’hui derrière des responsabilités plus hautes, grâce à l’acquisition de techniques. Cela est devenu une banalité. On a l’habitude de mettre en valeur, à ce sujet, le niveau de plus en plus élevé des techniques de soin et de réadaptation.
Mais il est dans le métier, poursuivais-tu, tout un domaine très important, qui correspond à un niveau de qualification très élevé, et dont on ne parle guère à l’heure actuelle. Je veux parler des techniques d’observation. Pour moi, pour nous le travail d’observation c’est là ton premier et fondamental enseignement. (Yves Gigou)

Pour ouvrir le débat, nous avons fait écouter un enregistrement de Pierre Singlis, infirmier de secteur à Corbeil 

lien permanent


Site généré avec LoGz(B) 2005 by Loz http://www.logz.org, Copyleft Licence Art Libre | site map
nombre de requêtes 11