Rencontres

 

 

L’exposition consacrée au « bureau de Lucien Bonnafé » a été conçue comme la matrice, l’arbre à partir duquel articuler un questionnement sur les héritages contemporains du « désaliénisme ». Parallèlement aux écoutes et débats publics, nous avons invité une série de personnes à visiter l’exposition. L’idée était, au milieu des photographies, des archives et des documents accumulés pendant une année, de convoquer un regard autre pour redistribuer les éléments du parcours qui avait été le nôtre, arpenter différemment le labyrinthe, faire le point. Les personnes invitées avaient pour point commun d’être engagé dans un travail (qu’il s’inscrive dans la pratique de la psychiatrie, dans celle du journalisme ou de la recherche historique) de re-mise en perspective de la psychiatrie de ces cinquante dernières années.
Les premiers à avoir répondu à l’invitation ont été Jean-Luc Roelandt, directeur d’un service de psychiatrie à Lille et co-auteur d’un rapport intitulé De la psychiatrie vers la santé mentale, Patrick Faugeras, psychanalyste, traducteur, directeur de collection aux éditions Erès et animateur de l’association culturelle de Saint-Alban, et Patrick Coupechoux, journaliste, auteur d’une enquête sur l’état de la psychiatrie contemporaine intitulé Un monde de fous, comment notre société maltraite ses malades mentaux.

Ces entretiens sont aujourd’hui destinés à se poursuivre. Ils seront une manière d’interroger le matériel documentaire accumulé pendant une année, et d’extraire les questions, qui, de l’intérieur des bouleversements internes à la psychiatrie, continuent de s’adresser à tous.


À suivre donc…


 

lien permanent


Site généré avec LoGz(B) 2005 by Loz http://www.logz.org, Copyleft Licence Art Libre | site map
nombre de requêtes 11