Bernard Sigg

Psychanalyste, ancien assistant de Lucien Bonnafé à Perray-Vaucluse

« Je suis rentré en France parce qu’il y a eu un coup d’état militaire en Algérie. Les communistes étaient poursuivis et torturés, moi je m’en suis tiré à bon compte en me planquant quelques temps en Tunisie. Et puis il a fallu partir, tout en sachant qu’en rentrant en France j’atterrirais en prison pour avoir deserté pendant la guerre d’Algérie, ce qui n’a pas râté. Je traverse la Tunisie et j’arrive en Italie. Mais qu’est-ce que j’allais faire ?
J’avais communiqué avec Ballint, avec Stengel, mais on avait beau être psychiatre français, si on voulait excercer dans un pays étranger, il fallait refaire ses études de médecine. À l’époque je n’avais pas idée que je pourrais me passer de la médecine donc je suis retourner en France. J’ai passé la Frontière, la police de l’air m’a mis la main dessus et j’ai atterri à Fresnes. J’avais été condamné à cinq ans de travaux forcés.
C’était fin 65 et de Gaulle avait plein de souci avec les officiers qui avaient déserté coté OAS donc il a fait une loi d’amnistie. Moi j’étais déserteur de l’autre côté, mais l’ammnistie a été générale et j’en ai benéficié. J’ai été voir les collègues analystes pour avoir des conseils sur quelle école psychanalytique choisir, où me faire analyser. J’ai été voir Laplanche, Bailly -Salin qui était un viel ami, etc. Il venait d’y avoir une scisson : Laplanche m’a dit « si tu as toujours l’esprit du risque va chez Lacan ». Après ce que j’avais vécu je me suis dit qu’il valait mieux que je puisse m’affiler à l’internationale de psychanalyse si je devais migrer une nouvelle fois, donc je suis allé dans la société de psychanalyse de Laplanche. Mais au niveau travail et rémunération… Les camarades du PC m’ont envoyé chez Bonnafé, il m’a dit « l’Algérie, la prison… Tu viens ! Passe ton médicat des hopitaux psychiatriques et je te prends comme assistant ». Je suis arrivé à Perray-Vaucluse, mais je me suis dit que je n’y ferais pas de vieux os parce que l’hôpital psychiatrique, ça vous transforme vite en geôlier. »

lien permanent

download

Recueilli par Bonnafé

lien permanent

download

Des analystes à Vaucluse

lien permanent

download

Les Baraques

lien permanent

download

Culture asilaire

lien permanent

download

L'extra-hospitalier sur Paris centre

lien permanent

download

Psychiatrie d'État

lien permanent

download

Une psychiatrie communale

lien permanent

download

Si Bonnafé...

lien permanent

download

À l'Hôtel Dieu

lien permanent

 

Site généré avec LoGz(B) 2005 by Loz http://www.logz.org, Copyleft Licence Art Libre | site map
nombre de requêtes 11