Entretien avec Chantal Piquet,

infirmière aux Mozards

 

Je me sens vraiment au service des malades. Je suis à leur service. Je discutais tout à l'heure avec une... personne... On a du mal à dire personne au lieu de patient, alors j'hésite... On discutait donc et elle me disait qu'elle avait du mal à parler et je lui répondais qu'effectivement, elle avait du mal à sortir ce qui n'allait pas, à me raconter. Je suis à son service pour qu'elle puisse dire ce qui la chamaille, pourquoi elle est tellement figée, inquiète. Je suis à son service, je suis là pour ça. Je ne suis pas là pour faire des soins du corps ou de la cuisine. Je suis là pour être là et j'en suis contente d'ailleurs. J'ai de la chance d'avoir rencontré cet endroit, ces gens qui m'ont appris des choses. Depuis quelque temps, les rapports changent entre les Mozards et Vivaldi; les infirmières se sont beaucoup détendues, il y a davantage d'échanges. Quand quelqu'un que je connais y est hospitalisé, j'y vais et je téléphone régulièrement. Paul Brétecher y présente ses recherches sur "le travail avec les familles" et je suis sûre que les infirmières de Vivaldi sont intéressées.Il y a eu une époque où c'était la guerre. À Vivaldi, les gens n'ont pas le temps de se former. L'hôpital, c'est dur, c'est la misère. On est souvent seul à l'hôpital. Dans le secteur aussi, mais pas de la même façon. À l'hôpital, à partir de 16h, c'est le désert. Les médecins sont partis, les secrétaires ne vont pas tarder à s'en aller, les gens rentrent chez eux et nous, les infirmières on reste là avec les patients. À 18 heures, c'est l'heure où l'angoisse arrive. D'ailleurs chez Baillon, on avait travaillé sur "le 6h du soir." On avait noté qu'à l'accueil arrivait toujours un flot de gens. À 18h, à l'hôpital, on se sent abandonné

 

 

lien permanent

download

"J'ai toujours été sensible à la maladie mentale"

lien permanent

download

"Je vais vous raconter mon bizutage"

lien permanent

"Les entretiens n'existaient pas"

lien permanent

download

"Le personnel l'aimait bien"

lien permanent

download

"Un combat constant"

lien permanent

download

"Chez Baillon"

lien permanent

download

"Je me suis battue pour aller à Bondy"

lien permanent

download

"Très militant"

lien permanent

download

"Je suis à leur service"

lien permanent

download

"J'ai choisi de venir ici"

lien permanent

download

"Pour l'instant, on a été épargnés"

lien permanent

 

Site généré avec LoGz(B) 2005 by Loz http://www.logz.org, Copyleft Licence Art Libre | site map
nombre de requêtes 11