3copie

J’ai été pendant dix ans le jardinier responsable du square de la ville de Paris situé rue Blomet, dans le 15e arrondissement. C’est un lieu qui a une histoire liée aux artistes qui ont fréquenté le quartier. Artaud, Limbour, Leiris, et Miro dont L’Oiseau lunaire trône au centre du square. Un homme m’a aussi indiqué, un jour, un chemin en friche pas loin du square où les soldats se seraient battus du temps de Louis XIV.
À l’origine, ce n’était qu’un terrain vague, territoire des chats errants, où Miro avait ses ateliers. À deux pas du square, dans la rue Blomet, se trouvait le mythique Bal Nègre, où se produisait Joséphine Baker. Évidemment, ce sont des choses qu’on m’a racontées. Je n’ai pas connu le square à l’époque.
Aujourd’hui, c’est un beau jardin de 4200 m2. Il y a des arbustes, un seringa au parfum très fort qui fleurit blanc au printemps et que j’aime beaucoup. Il y a aussi un forsythia qui annonce le printemps, le premier à fleurir. J’ai aussi des cerisiers à fleurs qui donnent de très belles fleurs rose bonbon, mais qui sont très fragiles et tombent sous les coups du vent. Peupliers, marronniers, terre de bruyère, hortensias, bégonias, azalées, rhododendrons, un genêt, un Exochorda, arbuste pas mal qui fleurit blanc… Dans un autre massif qui fleurit en été, j’ai planté un Cornus, avec ses feuilles vert-blanc. C’est magnifique de le voir en hiver quand il a perdu ses feuilles et qu’un rayon de soleil révèle son bois rouge.
Les fleurs s’étagent sur les côtés du jardin ; Lamanta micini, sauge granite, Céanothe qui fleurit bleu au printemps, Sodium, rose Zambra, rose casque d’or, une rose orangée, rose Louis de Funès, très jolie rose rose. Il y a des bisannuelles qu’on plante en automne-hiver, les digitalis, pavots, primevères, pensées, monnaies-du-pape. En ce moment, fin du printemps, c’est l’époque des annuelles. Ils doivent être en train de planter cosmos, lantanas, sauge, tulipes, impatientes.
Dans le square, il y un bac à sable, des jeux à ressorts pour les enfants, un toboggan, des bancs et une pelouse autorisée pour que les gens puissent s’y allonger. À côté, reliée au jardin, il y a la roseraie du club de pétanque dont je m'occupais également. J’étais aussi responsable d’une terre de bruyère, de deux haies d’if, d’hortensias et d’azalées sur la pelouse de la piscine de la rue Blomet.

La direction des ingénieurs dit que mon jardin est trop propre quand je m’en occupe. Ils me proposent donc de m’en confier un autre en plus. Ils ne se rendent pas compte du boulot que ça représente. J’ai arrêté de m’occuper du square. Il faut que je me repose un peu.

 

Daniel

lien permanent

 

Site généré avec LoGz(B) 2005 by Loz http://www.logz.org, Copyleft Licence Art Libre | site map
nombre de requêtes 11