download

L'alternative associative
Valérie Rouxel : Je fus étonnée des liens qui s'étaient tissés entre culture et psychiatrie. Jacqueline Schwarz-Guyader : Bonnafé voulaient évaluer les besoins.Valérie Rouxel : Je suis arrivé à mon poste à Corbeil en même temps que le théâtre du Campagnol. Claudine Hersant : On est allé voir Penchenat. Jacqueline Schwartz-Guyader : Les premiers appartements collectifs associatifs.Valérie Rouxel : Des lectures à la Villa. Jacqueline Schwartz-Guyader : On demandait quelque chose pour vivre. Valérie Rouxel : Tout le monde a quelque chose à voir avec la folie. Claudine Hersant : Agapes, c'est une entreprise. Jacqueline Schwartz-Guyader : Au début, c'était idyllique.Valérie Rouxel : On a fait un opéra. Jacqueline Schwartz-Guyader : Etaient de l'association les patients, les soignants et les non-soignants. Valérie Rouxel : Comme si la psychiatrie ne pouvait exister si elle n'avait pas d'ancrage profond dans le social. Claudine Hersant : Paul Brétecher a écrit le projet de l'Agapes.Valérie Rouxel : Bonnafé avait toujours quelque chose à défendre. Pierre Singlis : Trésorier à Diagonale. Claudine Hersant : Le départ du théâtre du Campagnole a été très dur. Sylvie Pont : En sortant du théâtre le soir... Valérie Rouxel : Faire tomber les hièrarchies. Paul Brétécher : les alternatives passeraient par les associations. Pierre Singlis : On a multiplié par trois les appartements. Claudine Hersant : C'est un vrai restaurant avec des vrais clients . Sylvie Pont : La nuit ? Valérie Rouxel : Il faut pleins d'endroits. Claudine Hersant : Je parle à des employés. Sylvie Pont : De la citoyenneté. Claudine Hersant : On fait tous les cocktails de la MJC. Jacqueline Schwartz-Guyader : Les associations se sont professionnalisées. Valérie Rouxel : C'est un spectacle. Chantal Piquet : Une liberté gagnée. Claudine Hersant : Je ne regarde jamais les dossiers. Chantal Piquet : Nous sommes les héritiers de ce monsieur là. Jacqueline Schwartz-Guyader : Prendre le fil du patient. Chantal Piquet : Je ne suis pas préoccupée par le planning. Paul Brétécher : L'art de la sympathie. Valérie Rouxel : L'état de civilisation. Jacqueline Schwartz-Guyader : Hors piste.



lien permanent

 

Site généré avec LoGz(B) 2005 by Loz http://www.logz.org, Copyleft Licence Art Libre | site map
nombre de requêtes 11