download

Il n'y a pas de psychiatrie sans infirmiers

 

 

Chantal Piquet : Premier poste. Je suis restée à cause des patients. Marie-Hélène Texier : Les grands dortoirs. Sylvie Pont : Charenton. Le lacet. Les douches. Faire le ménage à la raclette. Marie-Hélène Texier : Infirmiers qui maltraitent les patients. Enfants attachés comme des animaux. Femmes attachées. Claire Avram et Anne-Marie Kervern : Des petites filles nues dans les couloirs. Pas de respect de la vie. Chantal Piquet : On payait les patients en cigarette. Sylvain Joseph : Passer la serpillière, faire les lits et les vitres. Décalage entre les cours et la pratique. Serge Klopp : J'ai connu le service des adultes autistes. Le jet d'eau. Nous avons apaisé la salle en changeant de pratique. Chantal Piquet : En 1974, le médecin faisait sa tournée en vélo. J'étais stagiaire dans un service d'hommes, c'était avant l'école pendant deux ans. Sylvain Joseph : Service hommes, silence sur la sexualité. Claire Avram et Anne-Marie Kervern : Les hommes étaient à Ville-Evrard, les femmes à Maison Blanche. Chantal Piquet : 5 personnes se sont suicidées. Sylvain Joseph : J'ai été diplômé en 1969. J'ai connu des gens qui avaient connu le gardiennage. Chantal Piquet : J'ai aimé les patients, je leur parlais.

lien permanent

 

Site généré avec LoGz(B) 2005 by Loz http://www.logz.org, Copyleft Licence Art Libre | site map
nombre de requêtes 11